Élections Québec 2012, Lettre à Carole

Débat des chefs mes fesses!

Bozo et ses amis: “Bonjour les copains!”

Pour une fois, nous allons savoir exactement ou nous nous situons.

Pour ce qui est de la corruption, celle-ci a toujours été et sera toujours… telle est la nature de l’homme! (Dixit Dieu lui-même) “Dès sa naissance, l’homme est porté vers le mal et le pouvoir corrompt…. Pauline et son foulard blanc, Legault et Elliot Ness…. Nous repasserons!

La souveraineté! Une utopie… Nous l’avons perdu la guerre depuis longtemps et de nos jours, la seule souveraineté possible, à moins de prendre les armes et de l’imposer (Dixit Bush)… celle d’une seule nation universelle dans un monde renouvelé (Dixit Jésus Christ Mahomet et tous les ayatollah et vaticinateurs de ce monde).

Enfin Madame David, oui battons-nous pour un Québec solidaire dans la merde et la médiocrité (Dixit moi-m’aime).

Oui ma belle Carole, c’est l’heure du test… Nous verrons bien quel Bozo sera élu. En ce qui me concerne, peu importe qu’il soit bon ou médiocre, il n’y en a qu’un seul qui, au moins, sur la scène nationale et internationale donne une bonne impression… je dis bien impression et de nos jours, que de plus importants que les apparences. Regardez moi toutes ces poitrines et ces Ferrari. En effet, et je le crois fermement, l’intelligence est certainement inversement proportionnelle à la grosseur des seins ou de la voiture.

Ce que nous allons, encore une fois probablement démontrer.

 

JMD

jmdlive@live.ca

 

Seulement qu’au Québec

Québec bonifie sa stratégie contre l'intimidation en milieu scolaire

QUÉBEC- Alors que le Québec sombre dans l’insignifiance collective, le premier ministre, Jean Charest, et la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, annoncent une série de mesures afin de contrer le problème de l’intimidation à l’école.

Un projet de loi en ce sens sera déposé à l’Assemblée nationale.

Programme de formation sur le civisme, notions de «cybercitoyenneté», campagne nationale d’information d’une durée de trois ans au montant annuel d’un million de dollars, cette somme venant s’ajouter aux 6 millions de dollars déjà prévus pour chacune des trois prochaines années dans le cadre du plan d’action gouvernemental, publicités diffusées à la télévision et sur Internet, recherche universitaire sur le phénomène de l’intimidation, autant de mesures prévues au programme.

Qu’en est-il d’un bon coup de pied au cul qui ne coûte rien?

Finalement, plutôt que d’inviter les parents et les éducateurs à faire leur job, le gouvernement les invite à signer une Déclaration d’engagement contre l’intimidation et la violence…

Et puis quoi encore!