Syrie : ONU, une réunion minimaliste consacrée à “l’humanitaire” !

Ah Oui!

Tandis que la bataille fait rage en Syrie, où l’armée de Bachar Al-Assad, approvisionnée de munitions russes et appuyée en sous-main par l’allié iranien, redouble d’efforts face à une insurrection déterminée mais en manque de moyens, la France a convoqué pour jeudi 30 août une réunion du Conseil de sécurité sur laquelle plane une question lancinante: pour faire quoi, pour obtenir quoi, au juste?

La réunion consacrée aux questions “humanitaires” pourrait en effet revenir à transformer le Conseil de sécurité, bloqué depuis des mois en raison des veto successifs russo-chinois, en simple forum de levée de fonds pour aider les réfugiés syriens, alors qu’il est la seule enceinte d’autorité sur les questions de “paix et la sécurité internationale”.

Une belle séance de masturbation intellectuelle,  de quoi regretter George W.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/08/30/la-france-preside-a-l-onu-une-reunion-minimaliste-consacree-a-l-humanitaire_1753352_3218.html

Advertisement

Abattre Bachar Al-Assad Quatrième Partie

Alain Juppé - Armer la rébellion syrienne risquerait de provoquer une guerre civile et religieuse

Selon Alain Juppé, livrer des armes à l’opposition à Assad risquerait de provoquer une guerre dans la guerre.

“Le peuple syrien est profondément divisé et si nous donnons des armes à une certaine fraction de l’opposition en Syrie, nous allons organiser une guerre civile entre les chrétiens, les alaouites, les sunnites et les chiites, ça pourrait être une catastrophe encore plus grande que ce qui existe aujourd’hui”, a déclaré M. Juppé sur France Culture.

Selon Alain Juppé, la Russie qui bloque toute initiative du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie, “fait un mauvais calcul sur le moyen terme”. “Elle nous reproche l’intervention en Libye, elle estime que nous sommes allés au-delà de notre mandat en Libye, ce que je ne pense pas”, a réaffirmé M. Juppé, soulignant également que “la Russie a des intérêts en Syrie”. “Elle vend beaucoup d’armes ou elle a vendu beaucoup d’armes au régime syrien”, a-t-il dit.

“La Russie craint aussi la contagion islamique sur son propre territoire et c’est pour cela qu’elle est hostile à ce qui se passe en Syrie”, a-t-il ajouté, pour expliquer le soutien russe au régime de Bashar Al-Assad.

Enfin une analyse rationnelle!